8 – 18 Mai 2014 : Bim Bim Corsicanyon Springbreak 2014 !

Avec Rémy, Arnaud, Bart-S, Laure, Camille, Puj, Nico, Bobby, Lucie, Ribo, Brize, Tic-Tac, Cédric.

C’est les vacances ! On se retrouve en Corse pour un séjour moulti-activités !

Jour après jour, c’est par ici.

Jour 0

Voyage voyage, une team de la Haute-Savoie prend le bateau à Gènes, pendant que l’autre choisit le port de Marseille pour fêter dignement les 30 ans de Brize.

Une nuit sur la moquette des ferry, et rendez-vous le lendemain à Solenzara !

Jour 1, jeudi 8.

Après avoir récupéré les clés de notre immeeeense villa avec piscine et accès à la mer, on se dirige vers le premier canyon du séjour : Fiumicelli.

Des bimbims plein Fiumicelli

Des bimbims plein Fiumicelli

Une rando aquatique de mise en jambe, avec seulement 2-3 sauts. Au moins il nous permettra d’apprécier les canyons suivants.

Le soir, on peut profiter sereinement de la terrasse pour le premier apéro d’une longue série !

Jour 2, vendredi 9

Team A : Le canyon de Macini. Ca va crescendo, un beau canyon plus validé qu’hier, mais on sent que la Corse peut nous proposer encore mieux !

La team canyon du jour.

La team canyon du jour.

Des jolies cascades.

Des jolies cascades.

 

Team B :  l’Arête de Zonza en escalade aux Aiguilles de Bavella. Une longue journée en montagne et de la bonne grimpe dans les tafonis, des formations rocheuses trouées rigolotes à escalader.

Pas beaucoup d’équipement en place, mais on se fait plaisir en calant des friends et en nouant des têtes d’alouette autour des milliers de lunules qui jonchent la voie.

Une voie magnifique.

Une voie magnifique.

Grimper dans les tafonis, on aime ça.

Grimper dans les tafonis, on aime ça.

Superbe ambiance dans les Aiguilles de Bavella.

Superbe ambiance dans les Aiguilles de Bavella.

Bon, on prend notre temps et on traîne pas mal, sommet à 19h, le temps de faire un ptit rappel et de redescendre (non sans avoir avalé notre repas de midi à 19h30). L’apéro sera court !

Jour 3, samedi 10

Sur les conseils de Paupau et Cédric, de passage avec leur van ESF, direction le canyon de la Vacca en collective Bim Bim !

Et la Vacca, c’est sans doute un des plus beaux canyons de la Corse. Une eau toute claire, une large cascade en rideau, des sauts depuis des blocs coincé, et surtout un magnifique saut de 12m que tout le monde à validé. Sans oublier un environnement magnifique en plein coeur des Aiguilles de Bavella.

LE saut.

LE saut.

Rideau !

Rideau !

On s'en donne à coeur joie.

On s’en donne à coeur joie.

Un grand moment, et comme c’est presque l’été il nous reste plein de temps pour crouzer à la villa, autour du terrain de boule et de la piscine.

Jour 4, dimanche 11

Team A : Temps mitigé, pas de canyon, alors direction la Via Ferrata de Chisa. (prononcer Kiza, ça vous évitera de passer pour des touristes devant le proprio). Une bien belle via avec moult passages rigolos, des ponts de singe, un filet, et surtout des tyroliennes rapides et semi-sécu ! Ce n’est pas le doigt de Ribo qui dira le contraire.

Tyrolienne yodelihou !

Tyrolienne yodelihou !

Pont de singe.

Pont de singe.

 

Team B : Parfois on fait des équipes de 1. Rémy part découvrir le Sud de la Corse en vélo. Col de Bacino, Zonza, Sartène, puis bidou-retour par le cap de Roccapina et Figari. Paysages variés et mal aux cuisses !

 

Pitits villages perchés.

Pitits villages perchés.

Dur !

Dur !

 

Jour 5, lundi 12

La météo s’annonce au top, c’est le moment d’enchaîner deux canyons dans la journée !

Numéro 1, le canyon de la Purcaraccia. Un canyon très lumineux ponctué de vasques turquoises et de belles cascades. Et puis comme c’est le mois de mai, on rencontre le nombre hallucinant de zéro groupe dans ce canyon d’habitude très parcouru.

Purcaraccia.

Purcaraccia.

Cascades jolies.

Cascades jolies.

Numéro 2, le canyon de Pulischellu. Faut pas mollir à l’entrée, saut de 8m pour tout le monde (ou 12m si affinités). Puis ça enchaîne de saut en cascades, pour finir sur un épisode mythique à base de barrage humain et de lâcher d’eau…

Toboggan technique !

Toboggan technique !

Ca va, ça se passe bien ces vacances.

Ca va, ça se passe bien ces vacances.

 

Jour 6, mardi 13

Tout commence par un trail sur les hauteurs du Monte Santu, avec vue sur mer et montagne, et passage au calé Monastère de Sari.

Monte Santu

Monte Santu

Puis, c’est l’heure de faire un peu de tourisme, car le sport ça va bien cinq minutes. On termine la journée à Bonifacio, perchée au dessus de la mer.

Bonifacio baby !

Bonifacio baby !

Bonifacio

Bonifacio

 

Bonifacio.

Bonifacio.

 

Jour 7, mercredi 14

C’est reparti pour canyoner. On a pas mal écumé les canyons alentours alors cette fois on fait un peu de route pour atteindre le canyon de Baracci. Mais vu le paysage, la route en Corse, ce n’est jamais vraiment un calvaire.

Après une marche d’approche de 5 minutes, ce canyon nous offre les toboggans les plus incroyables du voyage.

Bloc coincé.

Bloc coincé.

Oui, ceci est un toboggan.

Oui, ceci est un toboggan.

Oui, ceci est un toboggan.

Oui, ceci est un toboggan.

La boîte aux lettre finale. Arrosée.

La boîte aux lettre finale. Arrosée.

Et la route étant faite, on profite de Propriano autour d’un énooorme Banana Split.

 

Jour 8, jeudi 15

Team A : Un peu d’escalade jolie depuis le Col de Bavella, quand soudain, l’orage !

Tant pis pour les grandes voies de l’aprèm…

Escalade.

Escalade.

 

Team B : Ascension du Col de Bavella en vélo, quand soudain, l’orage !

Du coup la belle descente du col se fera à 15 à l’heure avec des onglées aux mains…

Vélo d'route.

Vélo d’route.

 

Team C : Une jolie rando sur les hauteurs, quand soudain (au point le plus éloigné du parking), l’orage !

Bavella avant la tempête

Mais une fois redescendu à la villa, tout se calme et le cruising peut reprendre ses droits.

Calés.

Calés.

 

Jour 9, vendredi 16

Petit à petit, des gens repartent vers le continent… Dernier canyon du séjour pour aujourd’hui : la Richiusa.

Mitigé !

Sûrement un peu survendu par les topos,

ou bien les précédents canyons nous ont rendu exigeants,

ou bien les nuages peu rassurants ont nuancé le potentiel kiff,

ou bien à cause les toboggans qui ne glissent pas un cachou,

ou bien à cause de la température glaciale de l’eau.

En dehors de ça, une belle journée à se cailler les miches avec les copains, une jolie « goulette » (c’est comme un goulet, mais au féminin), et un encaissement classe sur la fin.

Ca glisse pas du tout !

Ca glisse pas du tout !

Sortie de la goulette.

Sortie de la goulette.

Encaissement final.

Encaissement final.

 

Jour 10, samedi 17

C’est la fin ! On rend tristement les clés de la magnifique villa. Chou blanc pour la grimpe à Chisa, le topo est resté tout au fond d’un sac tout au fond d’une voiture (on est chargé).

Alors ce sera du tourisme sur les hauteurs de Bastia, puis de la slack à Saint-Florent, puis une happy hour à la Pietra (bière Corse) à Bastia, puis l’embarquement sur le ferry, puis la nuit dans la piscine à boules.

Slack à Saint Florent

Slack à Saint Florent

FIN.

Conclusion, la Corse, faut y aller.

Pas impossible qu’on y retourne traîner nos spatules en hiver, restez connectés !

2 réflexions au sujet de « 8 – 18 Mai 2014 : Bim Bim Corsicanyon Springbreak 2014 ! »

  1. La Purcaraccia seuls, c’est clair que ça doit être sympa. En août c’est plutôt ambiance périph’ parisien

  2. Ping : Canyon en Corse, la vidéo ! | Le BimBimBlog

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s